Close
Et si votre entreprise était un MMORPG ?

Et si votre entreprise était un MMORPG ?

Il arrive souvent dans une carrière, que l’on soit amené à expliquer son travail à tout type de public, on cherche donc des analogies ou des métaphores pour parfois être plus clair. Cela m’est d’ailleurs souvent arrivé avec des générations plus anciennes au vu du domaine dans lequel j’évolue : les nouvelles technologies. Mais plus récemment, je me suis posé la question pour décrire ce travail à des personnes de mon groupe social, les gamers.

Les gamers, n’ont pas de problèmes à comprendre les tâches techniques que je peux effectuer avec un ordinateur, cependant il est parfois ardu d’expliquer le rôle qui m’est dévolu, qui est parfois abstrait, à cheval entre production et contact client.

M’est alors venu ce matin une idée. Et si je transposais l’univers de notre petite agence de com dans un jeu vidéo de type MMORPG (jeu de rôle massivement multijoueur) ?

Posons l’univers

Commençons tout d’abord par poser les bases. Imaginez un projet qui dans mon analogie seraient le donjon dans lequel évolueront les héros, et le client, qui serait le vieil homme en détresse qui vous envoie à l’aventure. Chaque monstre à vaincre est une étape de réussite du projet et chaque piège une question ou une insatisfaction client qu’il faut résoudre.

L’agence de com serait donc notre équipe de valeureux héros. Mais de quels profils est composée une équipe dans un jeu ? Chacun peut tout à fait s’imaginer de puissants chevaliers en armure et des magiciennes aux immenses pouvoirs travaillant de concert pour lutter contre l’adversité. Mais tout comme dans la vraie vie, il n’y a pas que cela.

L’Avant-garde (ou TANK) : Toujours en première ligne

L’avant-garde est la première qui entre dans la bataille, elle est celle qui verra en premier les ennemis et qui souvent subira les pièges tendus par le maître du donjon. Dans la vie réelle ce rôle est dévolu à la force de vente. En effet, elle est la première à prendre connaissance du projet, et elle balaye souvent les premiers doutes du client. Dans la suite du projet, cette force de vente reste fréquemment un des premiers interlocuteur du client que ce soit pour les nouvelles demandes, dont il faudra faire de nouveaux devis, ou pour répondre en urgence à un problème.

Notre avant-garde a également pour rôle de protéger ses alliés des vagues d’ennemis arrivant de front. Cependant, seule, elle ne peut rien faire. Aussi forte qu’elle soit, sans une bonne force d’attaque pour l’épauler, elle ne ferait que se défendre face à aux hordes d’ennemis toujours plus nombreuses. Quelqu’un doit s’occuper de les éliminer.

Les attaquants (ou DPS) : Elimination méthodique

C’est dans ces conditions qu’entrent en scène l’équipe de choc qui devra anéantir la menace. Les attaquants ont pour rôle d’éliminer au fur et à mesure les ennemis qui se jettent sur le bouclier de leur avant-garde. Ils sont souvent dotés d’une rapidité, d’une force ou d’une intelligence exceptionnelle, leur permettant de faire face à tout ennemis quel que soit sa nature. Dans la vie réelle, nous aurons ici à faire à la force de production. Ils sont là pour répondre aux différentes composantes du projet, résoudre chacune des épreuves qui se présentent et réagir parfois rapidement aux imprévus. Leurs objectifs est donc d’avancer le plus rapidement et méthodiquement possible dans le projet afin d’éviter à la force de vente d’accumuler plus de nouvelles demandes qu’ils pourront ensuite traiter mais également d’éviter les insatisfactions clients.

Le problème des attaquants, est que tout comme l’avant-garde, ils sont souvent très proches de la première ligne. Ils subissent donc fréquemment des dégâts, moindre, mais qui peuvent les empêcher d’avancer ou les ralentir. Par ailleurs, sur un donjon assez long, tout comme pour un projet, l’avant-garde s’épuise et les attaquants vont parfois mettre toutes leur force dans les premiers assauts et s’épuiser sur le long terme. Il faut les aider en soignant leurs blessures pour leur permettre de survivre plus longtemps.

Le soigneur (ou HEALER) : L’arrière garde qu’il vous faut

Le but du soigneur est de conserver constamment une vision globale du combat afin de savoir où envoyer ses précieux sorts de soin. Il est là pour veiller à ce que les points de vie de ses alliés ne descendent pas trop bas et les faire remonter lorsque cela est nécessaire. Le rôle est cependant assez ingrat, en effet, lorsqu’un soigneur tient son rôle, l’avant-garde et les attaquants vont jusqu’à en oublier sa présence, car ils se concentrent d’autant plus sur les tâches à effectuer. Mais lorsque le soigneur fait défaut, immédiatement l’on s’aperçoit de son absence. Dans notre analogie, il est ici question des chefs de projets. Leur but est de conserver en permanence une vision globale sur les composantes du projet, veiller à la bonne imbrication des nouvelles demandes dans le calendrier de production et protéger régulièrement la force de vente en lui donnant des informations précises et claires sur le projet client.

Mais le soigneur n’est pas un dieu. Il ne peut avoir un œil sur tout en permanence, les attaquants peuvent parfois tomber au combat, entrainant dans leur chute leur coéquipiers qui ne sont plus assez nombreux pour lutter. Et comme un effet domino, l’avant-garde suivra. Un autre type de profil moins connu est donc également présent.

Le soutien (ou SUPPORT) : Un fusible indispensable

Un des rôles les moins connu est le soutien. Souvent boudé par la plupart des joueurs car il n’est pas aussi puissant qu’un attaquant pour ce qui est de l’action et pas aussi performant qu’un soigneur lorsqu’il s’agit de soigner ses coéquipiers. Il possède cependant des qualités cachées qui le rendent indispensable à tout groupe. Parmi ces pouvoirs, il y a le fait d’accorder à ses équipiers des bonus substantiels en renforçant leurs capacités de base. Il va ainsi améliorer la puissance d’un guerrier, la rapidité d’un voleur ou l’intelligence d’un mage. De même, il améliorera la performance des sorts du soigneur en lui permettant d’en lancer des plus puissants. Il sert également de fusible, dans le cas où un des membres devient défaillant ou se retrouve blessé. Il prendra ainsi la place temporairement d’un attaquant pour lui permettre de récupérer ses forces ou assistera le soigneur afin de soigner d’avantages les coéquipiers épuisés.

Dans notre analogie, ce rôle est difficile à nommer. En effet, ces profils sont parfois nommés assistants, responsable ou chef d’équipe. Mais bien que l’intitulé soit multiple, le rôle est principalement le même. Ils sont l’huile qui permet aux rouages de ne pas se bloquer. Le mot clé de ce rôle est l’improvisation. Ils vont aider leurs équipes en leur donnant la possibilité d’exercer au mieux leur talent, en les soulageant d’une partie de leur charge ou même en leur permettant de se sentir valorisé au sein de leur environnement de travail.

Et c’est ainsi qu’ils triomphèrent

Notre équipe est au complet, les assauts incessants des créatures du donjon ne leur font pas peur. L’avant-garde tient à distance les vagues d’ennemis grâces aux bons soins de son arrière-garde. Pendant ce temps, les flèches, les sorts et les coups d’épées pleuvent sur leurs adversaires. On entend le chant du barde au cœur de la mêlée qui est là pour soutenir les actions de l’équipe. C’est ainsi que le groupe au complet détruit un à un chaque ennemi, triomphe de chaque étage et esquive chacun des pièges. La finalité de toute cette aventure arrive au bout du tunnel, le trésor tant recherché est enfin dans les mains de nos aventuriers. Ils livrent promptement ce joyaux au vieil homme qui récompense les aventuriers en monnaie sonnante et trébuchante. Et bien dans la vraie vie, c’est ce qu’on appelle un projet arrivé à son terme et un client satisfait.

Copyright : Les images qui illustrent cet article sont tirés du jeu Final Fantasy XIV – Square Enix

1 comment

  1. Bonne chronique. j’apprécie beaucoup votre site
    internet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close