Close
Wicked : la comédie musicale so british racontée par Rudy !

Wicked : la comédie musicale so british racontée par Rudy !

Pendant que d’autres se doraient la pilule au soleil, notre cher compère du digital Rudy passait, lui, ses vacances à Londres. L’occasion pour lui d’aller voir la comédie musicale Wicked, qui n’a jamais été adaptée en France ! Et vous savez quoi ? Il a adoré. Alors plutôt que de garder son enthousiasme pour nous, voici sa critique (très objective…) pour vous forger un avis et, pourquoi pas, vous donner envie de traverser la Manche pour dépenser quelques Livres Sterling et en prendre à votre tour plein les yeux ? Allez Rudy, fais-nous rêver !

Wicked, quel show fabuleux !

On m’a demandé de partager mon impression sur ce fabuleux show… rien que l’adjectif utilisé indique déjà ce que j’en ai pensé!

Rudy : En grand amateur de comédie musicale et en particulier de celle-ci, j’ai décidé cette année de sauter le pas et de passer une semaine à Londres, avec pour objectif principal de voir ce spectacle. En effet, ce spectacle n’a (heureusement) pas été traduit dans d’autres langues que celle d’origine, il n’y a donc aucune représentation en France.

Pour ceux qui ne connaitraient pas, le spectacle Wicked se passe dans l’univers du « Magicien d’Oz » où une jeune fille du Kansas se retrouve propulsée dans un monde merveilleux. Elle débute son aventure par un homicide involontaire par maison interposée, suivi d’un voyage initiatique avec 3 compagnons névrosés et son chien à qui elle parle constamment. Bien entendu, tout ce petit voyage aurait pu se passer sans encombre si la sœur de la victime, une femme très en colère avec de graves problèmes de peau, ne poursuivait pas ce groupe dans l’espoir de récupérer une paire de chaussure à strass. Je vous invite à consulter la fiche wikipedia sur le sujet qui sera surement plus clair que mes explications !

Du grand spectacle, du début à la fin… ou de la fin au début !

Quoiqu’il en soit, l’histoire de Wicked débute par la fin, la méchante sorcière de l’ouest (Elphaba) vient de mourir et tous les habitants chantent en cœur autour de la gentille fée du nord (Glinda). La joie est à son comble, quand un munchkin (comme des hobbits en moins poilus) demande à Glinda de raconter comment Elphaba et elle sont devenues amies puis ennemies. Elle débute alors son récit qui va relater les évènements qui ont conduit Elphaba à devenir la méchante sorcière que tout Oz connait.

Voici quelques images du casting du spectacle anglais pour mieux vous imaginer la scène !

wicked casting

wicked casting boy

wicked casting girl

wicked casting girl2

wicked casting girl3

Et si on parlait du décor ?

Durant le spectacle, une débauche de danse et surtout de chansons, enrobées d’effets visuels incroyables m’ont transporté. Le décor est magnifiquement bien détaillé et immersif. On ne peut s’empêcher de crier « encore! » à la fin du spectacle.

Si vous avez l’occasion de passer à Londres, près de la Victoria Station, vous trouverez l’Apollo Theater qui tous les soirs abrite pour un peu moins de 3h ce formidable univers.

Et pour terminer, un petit medley de quelques chansons du spectacle – faites-vous plaisir :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close