Close
Ulike : de nouvelles perspectives pour la publicité mobile

Ulike : de nouvelles perspectives pour la publicité mobile

La publicité sur smartphone est souvent perçue comme intrusive et, pour 58% des mobinautes, mal ciblée – avec un contenu peu pertinent. Mais avec l’application Ulike, c’est différent : l’utilisateur choisit le contenu qu’on lui propose et peut transformer ses visites / clics en cadeaux ou en argent…du coup, ils en redemandent. Pas mal non ?

 

Ulike, comment ça marche ?

Je vois déjà les plus sceptiques me dire «  gagner de l’argent en cliquant sur des pubs, c’est pas nouveau ! ». Oui, c’est vrai. Mais avec Ulike, c’est différent et un peu plus innovant : pour le comprendre, rien de mieux qu’une petite vidéo !

 

 

 

Pour résumer, le principe d’Ulike est le suivant :

  • L’utilisateur (vous, moi, tout le monde) télécharge l’application Ulike sur son smartphone
  • Il s’inscrit aux flux qui l’intéressent : informations pratiques, évènements thématiques, bons plans, nouvelles applications disponibles…
  • Il personnalise son écran de verrouillage (fond d’écran, organisation des infos…)
  • Chaque fois que l’utilisateur déverrouille son smartphone, navigue à travers du contenu, regarde une vidéo ou télécharge une application qu’on lui propose, il gagne de Upoints !
  • Ces Upoints peuvent ensuite être transformés en remises dans les enseignes partenaires, en dons pour des associations caritatives et même en CASH (via Paypal) !

 

En gros, pour le dire autrement, Ulike permet de gagner de l’argent et des cadeaux grâce à l’utilisation quotidienne de son téléphone (un utilisateur moyen le déverrouille environ 100 fois par jour).

 

ulike publicite mobile axellescom

 

Ulike, pourquoi ça cartonne ?

 

Ulike a su détourner les côtés négatifs de la publicité (le côté intrusif / non désiré) pour en faire un atout et créer un modèle « gagnant-gagnant » dans lequel chacun retrouve son compte.

 Plus que de la simple publicité, l’application propose un contenu ciblé, avec de l’intérêt pour l’utilisateur qui la reçoit, et ce faisant provoque l’interaction avec celui-ci pour plusieurs raisons simples :

 

  • il y a consenti (il devient même demandeur)
  • il n’est pas surpris (on lui propose de l’information à l’endroit où il a décidé, sur les sujets qu’il a sélectionné)
  • le contenu lui correspond
  • les « pushs » ne sont pas envahissants, discrets et disparaissent par la seule action de déverouillage
  • et surtout, elles lui rapporte des points !

 

Et du côté des annonceurs, Ulike, qu’est-ce que ça donne ?

 

Quand on voit que Fnac, Amazon, Gaumont et d’autres gros calibres se sont déjà laissés séduire par ce modèle, on se dit qu’il y a du potentiel à exploiter !

Le modèle Ulike pour les annonceurs :

 

Déjà, Ulike est à la fois B2C et B2B et peut donc s’appliquer, par définition, à toutes les marques.

L’annonceur accède à une plate-forme self-service dédiée, sur laquelle il achète un crédit qui sera consommé en fonction des interactions avec la publicité : CELUI-CI NE PAYE QUE LORSQU’IL Y A INTERACTION  AVEC SA CAMPAGNE !

Il choisit ensuite librement le contenu qu’il souhaite diffuser sur Ulike, avec différentes possibilités : vidéos, applications, interstitiels sur l’écran de verrouillage…

Pour finir, le compte est gratuit et sans engagement, sans coût minimum et avec une grosse flexibilité dans la gestion des campagnes mobiles.

L’annonceur peut accéder ensuite, comme avec n’importe quel social ad à ses statistiques de campagnes.

 ulike annonceurs axellescom

 

Quand on sait que les dépenses sur mobile sont estimées à plus de 42 milliards de dollars pour 2017 et que le marché de la m-publicité manque cruellement de personnalisation, on aurait tort de ne pas essayer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close