Close
Photo du Che Guevara : la naissance d’une icône

Photo du Che Guevara : la naissance d’une icône

Il y a 50 ans, Che Guevara mourrait. Mais malgré les années, le révolutionnaire cubain n’est pas tombé dans l’oubli – bien au contraire : un demi-siècle plus tard, son visage est toujours présent dans les mémoires grâce une image. Une représentation. Une photo que rien ne prédestinait à un tel succès, devenue pour plusieurs générations l’archétype même de toutes les rebellions. Et plus encore, un véritable symbole pop et marketing de résonance mondiale. Mais comment cette photo du Che Guevara est-elle devenue cette icône indémodable et inlassablement imprimée sur des cendriers, mugs et autres t-shirts d’un bout à l’autre de la planète ?

 

La face d’un leader ? Non, une gueule d’enterrement.

A voir le chef de la Havane, l’air grave et déterminé, tête haute et regard héroïque, on aimerait – pour l’histoire – imaginer cette photo prise en pleine guerilla. On aimerait y voir l’image d’un homme fier d’avoir fraichement renversé le dictateur Fulgencio Batista à Cuba, délibérément tourné vers l’avenir qu’il souhaite offrir à son pays, pour qui il a tout donné. Mais il n’en est rien.

Les origines de la photo du Che Guevara

A l’origine de cette photo, un drame : l’explosion du cargo français LA Coubre, qui transportait des munitions belges. Nous sommes le 4 mars 1960 et Cuba accuse la CIA d’être à l’origine de ce sabotage, tandis que la version officielle des Etats-Unis privilégie la thèse de l’accident. Au total, plus de 200 blessés et 75 morts, pour lesquels des funérailles hommages sont organisées par Fidel Castro.

De nombreuses personnalités sont invitées par Ernesto Guevara de la Serna, surnommé depuis “le Che”, comme Simone de Beauvoir ou Jean-Paul Sartre. Mais le jeune révolutionnaire arrive en retard, l’esprit déjà ailleurs. Parmis les clichés de cette journée, couverte par le photographe Alberto Korda pour le journal “Revolucion”, 2 photos du Che Guevara, dont celle que nous connaissons tous aujourd’hui.

photo che guevara cliche origine korda axellescom

La force d’un recadrage, le pouvoir de l’image

A l’époque, la photo retombe rapidement dans l’anonymat. Elle y restera jusqu’en 1967, date à laquelle le Che Guevara est abattu par l’armée bolivienne. Après un subtil recadrage pour en gommer le contexte et dégager toute la puissance expressive du portrait, la photo était en passe de devenir l’illustration parfaite du révolutionnaire poétique qui ferait fantasmer des millions de personnes avides de de libertés en tous genres.

Le tremplin final vers son ascension suprême est l’oeuvre de Feltrinelli, qui a publié le Journal de Bolivie rédigé par le guérilléro et retrouvé sur sa dépouille, avec en couverture la fameuse photographie. Le photographe ne demandera pas un seul centime pour la diffusion de son cliché, qu’il offrira au nom de la mémoire du Che et surtout, de son combat qu’il partage pour la justice sociale à travers le monde.

che guevara icone marketing pop axellescom

 

 

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close