Close
Oui.sncf : un changement de nom, mais encore ?

Oui.sncf : un changement de nom, mais encore ?

17 ans après sa création (oui, oui, déjà), le site voyages.sncf a changé de nom pour devenir Oui.sncf. Plus qu’un changement d’identité, c’est un véritable cap stratégique souhaité par la SNCF qui remet ainsi à plat un service e-commerce qui a quand même vendu 86 millions de billets en 2016. De quoi déboussoler les utilisateurs ? Aucun risque pour Guillaume Pepy, le PDG de la compagnie ferroviaire, pour qui il s’agit surtout de  « garder ce que vous aimez et améliorer le reste ». L’objectif annoncé ? Devenir notre meilleur compagnon de voyage. Logo, Webdesign, services, campagne de lancement… axellescom décortique pour vous toutes les nouveautés Oui.sncf !

Voyages.sncf VS Oui.sncf : concrètement, qu’est-ce qui va changer pour les utilisateurs ?

A la fois tout et rien. Finalement, les services de base restent inchangés – la SNCF reste toujours un distributeur sur l’ensemble des offres trains/ bus / hôtel / avion et les modalités d’achat des billets restent inchangées, avec la possibilité de les modifier ou de les annuler. Vous aurez également la possibilité de continuer à réserver vos billets dans les différentes gammes (TGV inOUI, TER, Isilines, Ouibus), profiter des services comme Bagages à domicile, IDCAB, iDavis, ou encore conserver vos différentes options ou offres.

Il s’agit surtout d’améliorer l’existant avec de nouveaux outils pour développer la clarté de l’offre, simplifier l’expérience utilisateur et faire un nouveau pas vers la personnalisation. C’est là tout l’enjeu de oui.sncf : développer des opportunités pour inspirer les utilisateurs et leurs donner des idées, qui leur correspondent vraiment.

« Inspirer, donner des idées et les associer à des opportunités « 

 

La grande nouveauté : l’alerte « petit prix »

Une fonctionnalité a néanmoins été ajoutée, comme l’expliquait Guillaume Pépy à quelques semaines du lancement : « Il y aura un changement formidable: quand vous cherchez des petits prix, il y aura une alerte petit prix. Supposons que vous voulez aller à Saint-Malo pour moins de 40 euros. Dès qu’un prix correspondra à votre demande, OuiSNCF vous enverra un message pour dire ‘ce n’est pas la peine d’aller toutes les cinq minutes sur un site, j’ai un prix ». Concrètement, le client configure une alerte sur une destination avec un jour et un budget maximum. Il reçoit ensuite un mail ou une notification mobile dès qu’un billet correspond à son budget.

L’introduction d’un bot pour compléter les centrales d’appel

Le service Oui.sncf se complète avec l’introduction d’un «bot», autrement dit d’un robot qui s’exprime «en langage naturel», avec des «fonctionnalités conversationnelles». Une initiative jusque là plutôt bien accueillie par les utilisateurs, qui valident davantage cette conversation avec le robot que le traditionnel et impersonnel «tapez un, tapez deux…».

Le challenge de la SNCF : transformer un simple voyage en train en véritable expérience

On comprend avec l’organisation des infos, la nouvelle interface et la com’ de lancement autour du nouveau projet que Oui.sncf est le fruit d’une stratégie profondément orientée utilisateur, avec un objectif de dimensionnement encore plus marqué que celui entrepris il y a quelques années avec la distribution d’hôtel, taxis, vols…

On ne fait plus seulement un trajet en train pour aller d’un point A à un point B, on vit un moment, on partage, on profite : le trajet fait désormais partie intégrante du voyage et se décline différemment pour chaque personne, en fonction de ses envies, son style. En témoigne la série de vidéos produite pour le lancement, avec des portraits de différents profils qui se servent du train pour réaliser leurs défis personnels : voyager au hasard au fil des rencontres, faire un tour de France des fromages, voyager sans les mains, faire un tour de France des petits enfants… à chacun sa quête, à chacun sa solution Oui.sncf – c’est un peu le message.

oui sncf experience usagers

Un nouveau site résolument tourné vers le service

C’est également le ressenti d’Emily, notre super assistante, qui partage avec nous sa découverte du nouveau site. Pour aller à la rencontre de nos clients, on prend souvent le train, alors le site de la sncf,  elle le connait par coeur. Alors le nouveau, qu’en dit-elle ?

Emily :  » C’est vrai que le site est plus aéré , de large espace vide et blanc – et qu’il est agrémenté de visuels sympas de vacances et de gens heureux qui courent et s’amusent, mais c’est étrange car le site ressemble plus à celui d’une agence de voyage que d’un site de réservation de train… D’ailleurs c’est simple , voie ferrée, train et transport sont devenus tabous, comme un peu trop froid et plombants pour ce nouveau site. Concrètement on perd l’aspect vraiment business pour le changer en loisir / familial / festif. De la couleur, des paysages… et plus un seul train en fait.

Les couleurs bleues/ grises / blanches ont disparu et c’est un site acidulé et flashy qui prend la place, les courbes et arrondies remplacent les traits un peu austères. À l’image du logo du nouveau site. OUI le site est joli et plein d’énergie mais la Sncf s’y est faite toute petite et les pros ne sont clairement plus la cible de ce marché là. »

 

Et l’identité, qu’en pensent les créatifs de l’équipe axellescom ?

Chloé, graphiste : 
« Je trouve le logo très gentillet, tout en rondeur, épuré avec des couleurs vives et positives. On retrouve le dégradé du rouge au rose qui leur est propre, la nouvelle touche jaune apporte un côté solaire et joyeux. Dans toutes ces jolies couleurs et ces formes douces on en oublierait presque le côté obscure de la SNCF, d’autant plus que le « Oui » prend largement le dessus sur « Sncf », voudraient-ils nous faire oublier ce dernier…? Malgré tout, personnellement ce logo ne m’a tout de même pas convaincu à dire Oui à la SNCF ! 🙂  »

Aurélien, directeur de création :
 » Concernant le nom, on comprend bien l’idée : sortir d’un nom purement explicatif (voyages.sncf), justifié à l’époque par la nouveauté du projet et le besoin de le faire comprendre et connaitre, pour le remplacer par un nom porteur de valeurs. Un grand Oui qui appelle le positif, comme pour balayer à coup de couleurs vives la mauvaise réputation dont la Sncf est victime. Un nom qui prône l’ouverture, que l’on retrouve d’ailleurs dans le O du OUI, avec un cercle non fermé. La lisibilité est bonne, la mémorisation également et le logo dégage une image positive. En revanche, je ne suis pas vraiment fan du traitement. Mais à force de le voir, on (nous) apprendra à l’aimer, comme pour celui d’Harmonie Mutuelle qui s’inscrit dans la même lignée ! »

logo oui sncf harmonie mutuelle

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close