Close
Le zoning, ou l’art d’organiser son contenu

Le zoning, ou l’art d’organiser son contenu

« Axellescom, s’il te plait,  dessine moi un zoning »

 

Lorsqu’on crée un support de communication, print ou web, on peut avoir tendance (la tentation est forte) à se jeter sur de design avant même de se pencher réellement sur le contenu.  Par impatience pour les uns, parce que c’est plus facile de se projeter pour les autres… mais quelle que soit la raison, c’est une erreur : il ne vous viendrait pas à l’idée de passer à la déco de votre maison avant même d’en avoir fini les fondations (oui, chez axellescom on a beaucoup de clients dans le BTP alors forcément, nos métaphores s’en ressentent) : c’est exactement pareil pour vos sites web, brochures, mailings… Pour être sûr de se concentrer sur l’essentiel et de faire les choses dans l’ordre, nous proposons systématiquement à nos clients une étape préalable : le zoning.

 

Le zoning de contenu, c’est quoi exactement ?

 Le ZONING est un schéma rudimentaire visant à définir les différents « blocs » d’une page, les informations qui doivent y figurer et leur niveau d’importance.

 

En d’autres termes, il s’agit d’un document « brut », non-designé, pour définir et positionner les différentes « zones » d’un document (page web, annonce presse, brochure…) et ses fonctionnalités.

Pour une page web, une seconde étape est nécessaire, le « wireframing » : elle vise à détailler encore d’avantage le contenu de ces différents blocs, leur nature (image, vidéo…), l’emplacement des boutons, le fil d’Ariane…

Dans l’usage et par souci de simplification, nous utilisons généralement au sein de l’agence le terme « ZONING » pour regrouper ces deux étapes – ce terme imagé étant souvent bien plus clair pour nos clients.

 

Un exemple de zoning

 

Si cela est encore abstrait, voici un exemple visuel de zoning réalisé pour une page web du site de l’agence. Alors oui, c’est moche… mais c’est clair et c’est bien là le but ! Et cela ne ressemblera évidemment pas à cela une fois terminé et mis en ligne.  C’est important d’avoir cela à l’esprit : un zoning n’est pas une maquette ! 

Certaines couleurs peuvent être utilisées pour en simplifier la lecture, mais elles n’indiquent en rien le futur design du document, qui sera travaillé à part. De même pour les contenus textes qui peuvent être positionnés à titre indicatifs pour apporter quelques précisions, mais seront retravaillé ensuite dans leur globalité.

 

exemple-de-zoning-axellescom

 

 

Mais alors, ce zoning, à quoi sert-il ?

 

Le zoning a plusieurs utilités :

1) Se concentrer sur l’aspect fonctionnel et le contenu/message sans être influencé par la mise en avant graphique des éléments

2) Mettre à plat les différents contenus pour se rendre compte de la densité d’informations sur une page

3) Hiérarchiser les informations et organiser la page/ le document

4) Servir de base d’échange / de document de travail

5) Vérifier qu’aucune fonctionnalité / aucun contenu n’a été oublié

6) Valider avec les différents acteurs du projet l’approche, les fonctionnalités et les contenus avant d’aller plus loin dans le projet

7) Servir de référence au graphiste ou webdesigner pour mettre en forme le document dans un cadre bien défini et clair.

 

Pour le dire autrement, le zoning permet de ne pas négliger le contenu, de vérifier que tout le monde s’est bien compris, de gagner du temps et de poursuivre le projet en s’appuyant sur une base solide !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close