Close
L’art numérique : deux nouvelles œuvres dans les rues de Nantes

L’art numérique : deux nouvelles œuvres dans les rues de Nantes

Depuis le 8 avril 2019, de drôles d’écrans ont pris place au cœur de Nantes. Placées dans 4 lieux différents, ils invitent les passants à vivre une expérience interactive. Ces œuvres sont la réponse à un appel à projet qui avait été lancé en septembre 2018 dans le cadre de la « Nantes Digital Week ».

Les deux lauréats de l’appel à projet : « exister » et « translate ».

JCDecaux, Nantes Métropole et Stereolux sont à l’initiative de l’appel à projet « art numérique & mobilier urbain » et exposent leurs lauréats jusqu’au 12 mai pour favoriser la création de nouveaux mobiliers urbains numériques et faciliter l’échange sur l’espace public.

Le projet « Exister »

Le projet « Exister » cherche à créer un lien entre un personnage fictif et les passants. Allez-vous sourire, chanter et danser face à son invitation ? En créant Otto Ecce, cet avatar enfermé dans le cadre de son image, les artistes souhaitent « exister » sur les réseaux sociaux et faire « exister » ce personnage grâce au lien créé avec les passants.

Vous pouvez retrouver l’innovation inédite à deux endroits : Les Nerfs et Place Graslin. Laissez-vous tenter par cette expérience, on vous donne un avant-goût :

Otto Ecce interagit avec les Nantais
Le personnage d’Otto Ecce interpèle les passants

Le projet « translate »

Le projet « translate » est un hommage au Recorde Project. Ce deuxième dispositif a pour objectif de faire revivre les expérimentations des pionniers de l’art numérique en proposant aux passants une dimension interactive. Les Nantais peuvent toucher les panneaux et les formes géométriques se déplacent en fonction des gestes du spectateur. Le projet « Translate » est présenté place Ricordeau et à la Haluchère.

L’univers que vous propose cette collaboration lyonnaise est à découvrir de 8h à 22h …

Un clin d’oeil au Record Project
L’oeuvre « translate » est interactive

Qui sont les artistes qui se cachent derrière ces innovations ?

Scenocosme avec le projet « Exister » 

Grégory et Anaïs travaillent ensemble depuis 2003 sous le nom de Scenoscome. Le duo vit en région Rhône-Alpes et leurs œuvres sont principalement interactives et composées de technologies qui intègrent des éléments naturels. Des artistes qui sont exposés dans de nombreux musées, centres d’art contemporain et festivals d’art numérique dans le monde.

Screen Club & Superscript² avec le projet « Translate »

Le projet « translate » est le fruit d’une collaboration entre deux entités Lyonnaise. Superscript² est un studio de design graphique basé à Lyon et co-fondé en 2006 par Patrick Lallemand & Pierre Delmas Bouly.

Martial Geoffre-Rouland concentre son travail sur l’art digital et les dispositifs interactifs. L’artiste propose ses projets et des projets réalisés en collaboration avec ses collaborateurs sous le nom du Screenclub, spécialisé dans la recherche de design innovants.

Un beau futur en perspective pour l’Art numérique qui ouvre sa porte à la créativité pour réaliser des projets inédits…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close