Close
Culture Shopping : d’où vient le Black Friday ?

Culture Shopping : d’où vient le Black Friday ?

Préparez-vous : ce vendredi 27 novembre, à moins de rester cloitré chez vous sans Wifi, radio ou boîte aux lettres, vous entendrez forcément parler (et pas qu’un peu ) du black Friday. Eh oui, après les Etats-Unis l’évènement a su conquérir la France et y jouit désormais d’une bonne côte de popularité. La journée star du shopping est alors vécue comme une véritable aubaine pour les marques qui se ruent sur l’occasion pour booster leur business avant noël. Mais… d’où vient le Black Friday exactement ? Retour sur la petite histoire de ce vendredi noir !

Les origines du Black Friday : entre mythes et réalité

De nombreuses versions circulent à ce sujet, donc certaines démenties depuis continuent de ressortir chaque année et d’alimenter des polémiques sur les réseaux sociaux.

Pour vous donner un exemple de ces rumeurs  : au début du XIXe siècle, au lendemain de Thanksgiving, les esclaves auraient été bradés pour aider les propriétaires à passer l’hiver. Cette histoire, bien que jamais prouvée, entraine chaque année des boycotts de militants anti- “Black Friday”.

Mais l’explication qui parait la plus plausible apparaît dans les années 80. A cette époque, les commerçants marquaient à l’encre rouge les déficits dans leurs comptes et à l’encre noir les profits. Le “Black Friday” était alors le jour où les commerçants passaient du rouge au noir grâce aux soldes (Black Pot’ pour eux ! Enfin, Jackpot !). Le vendredi post-Thanksgiving aurait alors été renommé symboliquement “Black Friday”.

Le début de la saison des achats aux Etats-Unis

Outre-Atlantique, c’est un véritable succès : au lendemain du repas de Thanksgiving, le Black Friday est un grand jour de solde – une véritable bénédiction à quelques semaines de Noël. Traditionnellement, le vendredi noir démarrait dans les magasins physiques, avant de se poursuivre le lundi suivant en ligne avec le Cyber Monday – les deux ont fusionnés depuis pour simplifier en laissant place à un évènement unique. L’an dernier, le Black Friday est entré dans l’histoire comme la première journée à générer 3 milliards de dollars de ventes en ligne sur le territoire américain.

black-friday-origines

La France convertie, surtout sur la vente en ligne !

La France a su s’approprier l’évènement en commençant dès le lundi avec la “Black Friday week” – à un tel point que 65 % des français le considèrent aujourd’hui comme “le véritable coup d’envoi des achats de noël”. Lancé en 2014, le Black Friday aurait pu être stoppé juste après son envol, avec un net flottement dès l’année suivant en raison des attentats du Bataclan (13 novembre 2015), qui avait d’ailleurs valu un changement de nom à l’opération alors rebaptisée “Friday XXL”.

Mais dès 2016, les français ont répondu présent et toutes les enseignes de la distribution mise désormais dessus. Pour beaucoup, cette semaine de promos permet de faire le plus gros chiffre de l’année, plus encore que lors des soldes de janvier.

« Le succès est fulgurant, on ne peut plus passer à côté. » – Le directeur général du groupe LDLC, Olivier de la Clergerie

 

 

Mise à jour de l’article du  27/11/2017

Que retenir de ce Black Friday 2017 en 4 points ?

  1. Une progression spectaculaire, au-delà même des prévisions pourtant très optimistes : + 30% des ventes (on estimait +14% soit moitié moins)
  2. Un trafic magasin en recul, et logiquement une forte hausse du e-commerce
  3.  Un Pic de consommation entre minuit et minuit et demi : à l’instar des américains, les français sont prêts à rester éveillés pour bénéficier des meilleures offres
  4. Des mouvements de contestation anti de pus en plus présents, avec quelques boycotts de grandes marques

Retrouvez ici le bilan détaillé du Black Friday 2017 par LSA Conso.

 

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close