Close
Conférence « comprendre l’UX design » par Carole Laimay : ce qu’on a retenu

Conférence « comprendre l’UX design » par Carole Laimay : ce qu’on a retenu

Notre webdesigner Chloé a participé à la conférence nantaise « Comprendre l’UX design » dispensée par Carole Laimay, ergonome et UX designer – un sujet inépuisable et indispensable dans notre quotidien d’agence digitale. Il serait réducteur de limiter cet intervention à cet article synthétique, mais nous avons malgré tout voulu partager avec vous les points forts de cette intéressante conférence.

Chloé, toi qui est passionnée d’UX design, qu’as tu retenu ?

L’UX Design – un processus en 6 phases

Bien sûr, c’est loin d’être exhaustif, mais le plus important à retenir, c’est que l’UX design ne se limite justement pas au seul design, c’est avant tout une méthodologie, une logique et une manière d’appréhender les choses. Et comme dans toutes les méthodologies, on peut en ressortir différentes phases, comme celles-ci proposées par Carole Laimay : 

1)La phase d’idéation
C’est le moment où l’on observe les utilisateurs, il faut chercher à les comprendre, analyser, cerner quel est leur besoin. A partir de cette recherche, commencerà mettre en place des brainstorminsg, faire de la veille pour faire émerger des idées. Le but à cet instant est de se lâcher, donner ses idées sans filet de sécurité. Prenons comme exemple Uber, ils ont bien compris les limites des taxis (prix, compliqué d’en réserver un, il faut avoir du cash sur nous, la surprise du prix à la fin, on ne sait pas trop quel chemin il emprunte…) mais comment résoudre ce problème ?

2) La stratégie : Une phase « entonnoir »
 A la suite de la phase d’idéation, choisir les Idées avec un grand I qui semblent les plus adaptées. A ce stade, il faut cibler les recherches : à qui cela va s’adresser ? Il faut être capable de résumer le produit en 1 phrase, n’oublions pas qu’en UX il faut rester SIMPLE, ne cherchez pas à proposer trop de possibilités (qui risquent justement d’embrouiller les utilisateurs ! ). Revenons à notre exemple Uber : ils nous proposent de réserver en avance un Uber par l’application sans besoin d’appeler, affichage du coût estimé, possibilité de payer en carte via l’appli, suivi du trajet en temps réel…). Une réponse concrète aux problématiques relevées.

3) La conception / amélioration :
Création des personas, c’est-à-dire des clichés de l’utilisateur type. Faire son expérience map : décrire le process que va faire l’utilisateur avant d’arriver sur votre interface, ou comment il peut tomber sur celle-ci. Comprendre ses personas, imaginer ce qu’ils peuvent éprouver lorsqu’ils vont intéragir avec votre interface (ex : un site d’assurance, il se peut que la personne soit stressée en allant sur le site, il faut donc chercher à rassurer). A nous d’intégrer dans notre démarche ce contexte émotionnel.

4) Commencer à maquetter
Rapidement dans un premier temps, concevoir une trame sur des posts it par exemple. Echanger avec son équipe pour établir un chemin, une arborescence efficace. Les utilisateurs doivent arriver à leur but facilement et rapidement (sans cliquer 50 fois). L’idéal est de faire différent chemin possible car nous ne réfléchissons pas tous de la même manière !

5) Concevoir en détail les écrans avec des wireframes pour faire valider au client.
Attention à ne pas mettre de couleur, au risque que le client ne fasse attention qu’à ça ! On leur fait valider le contenu, l’ergonomie et pas le webdesign.

6) Réaliser de la maquette finale
(Et là, vous vous dites : oups, moi je commence toujours par montrer ça en premier ?!)

 

Pour cette phase de conception / amélioration, l’idéal est de mettre les développeurs dans la boucle. Il est important que tout le monde comprennent bien le pourquoi du comment, pour travailler efficacement.

 

Suite au prochain épisode sur l’UX design !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close