Close
Carrefour et blockchain : Vers une meilleure traçabilité ?

Carrefour et blockchain : Vers une meilleure traçabilité ?

En Mars 2018, Carrefour annonçait intégrer la blockchain dans le processus de suivi de ses produits. L’utilisation de cette technologie permettrait au groupe d’assurer une traçabilité digne de confiance et de se positionner en tant que pionnier de l’innovation.

La blockchain au service de la traçabilité

Carrefour compte adopter ce système pour assurer la traçabilité d’un de ses produits-phares : le Poulet fermier d’Auvergne. Toutes les étapes de sa vie sont contrôlées : du lieu de naissance au lieu d’abattage en passant par la prairie dans laquelle il gambadera librement. Ce fier représentant de la qualité française est un gage de qualité.

Afin de rendre ce processus efficace et infalsifiable, Carrefour compte le transposer sur une blockchain. Les informations concernant chaque poulet seront accessibles à tous grâce à un simple QR code présent sur l’étiquette.

Chaque poulet fermier Carrefour sera à jamais inscrit dans la blockchain.

Infographie_Blockchain_Carrefour

La blockchain, une innovation offrant de nombreuses perspectives

 

Carrefour_Blockchain_Tracabilite2

La blockchain est une technologie qui a récemment fait une percée fulgurante dans le monde de l’innovation. Elle permet d’échanger et stocker des données de manière sécurisée et indépendante de toute institution. Son cas d’application le plus connu est la crypto-monnaie Bitcoin.

Cette technologie offre de grandes opportunités : à partir du moment où un secteur utilise des données numériques, il peut être amélioré par une blockchain. Banques, assurances, Carrefour, nombreux sont ceux sur le point de vivre une transition technologique sans précédent.

L’impact de la blockchain serait comparable à celui d’Internet.

Carrefour et blockchain : un projet pionnier

Le groupe Carrefour a l’esprit pionnier. Après s’être imposé en 2017 comme acteur de la transition alimentaire en remettant au goût du jour les variétés anciennes, Carrefour multiplie les initiatives en montrant qu’il sait aussi être au cœur de l’innovation technologique. Et le groupe ne compte pas s’arrêter là, puisqu’il projette d’étendre l’idée à plus de huit filières (œufs, tomates, saumon et bien d’autres..) et pourquoi pas l’appliquer plus tard à l’ensemble de ses produits.

Quel avenir pour la blockchain Carrefour ?

À mesure que les scandales alimentaires font surface, les questions concernant la provenance, la qualité, sont de plus en plus présentes à l’esprit des consommateurs. Une utilisation de la blockchain à grande échelle permettrait à Carrefour de se positionner en tiers de confiance.

La technologie n’en est qu’à ses débuts, mais les autorités gouvernementales ont déjà compris son importance et y sont même favorables, moyennant tout de même régulation afin d’éviter les dérives.. La blockchain semble avoir un avenir radieux, et Carrefour compte bien en être acteur !

Selon le cabinet Deloitte, 10% du PIB Mondial sera dans la blockchain d’ici 2025.

En attendant de pouvoir mesurer le succès réel de l’opération, c’est une opération de com’ déjà réussie pour le groupe, qui réussit ainsi à se placer sous les feux des projecteurs !

Affaire à suivre…

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close